Symphonie en vert pour bateau et amoureux du calme

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Nous sommes partis de bon matin… enfin, presque… car l’événement imposait une rigueur peu commune : pendant trois jours, j’ai été capitaine de bateau !
Absolument. N’en déplaise à tous ceux qui proclament que je n’ai pas le pied marin : notre beau bateau blanc, le « Marine », un Rive 40, nous attendait à Chenillé-Changé, sur la Mayenne, à moins de trois heures de Paris, quelques kilomètres avant Angers.
Nous avons donc avalé l’une de ces autoroutes qui mènent vers le soleil (la A11), puis franchi d’un pneu allègre les quelques kilomètres entre le péage et la base de Maine Anjou Rivières, où notre cabin-cruiser de rivière était amarré
Sitôt descendus de la voiture, nous nous sommes précipités vers notre embarcation. Un yacht ! Toutes proportions gardées, bien sûr (plus de 12m), mais avec le luxe, le confort et les boiseries qu’on n’ose pas espérer.

Impatients, mais aussi amoureux des vieilles pierres, nous avons parcouru les quelques rues de ce minuscule village fleuri aux maisons anciennes. L’église du Xème-XIIème siècle pointe son clocher octogonal au-dessus des toits d’ardoises, et le bruit des pas résonne le long des rues désertes. Le moulin, massif, carré et crénelé, surplombe la base fluviale. A l’intérieur, tuyaux, soufflets, courroies et engrenages évoquent les temps anciens où la farine était préparée ici, grâce à l’énergie fournie par l’énorme roue à aube de 7m de diamètre !
Nous déchargeons nos bagages et nos victuailles pour le séjour à l’aide d’une petite carriole, et en quelques minutes, nous voilà prêts. Pour les étourdis, pas de souci : une épicerie et une boutique dans la base même permettra de réparer les oublis. A signaler : un miel fruité délicieux en vente à la boutique…

Un technicien vient nous montrer les secrets du bateau et de son pilotage (très simple, pour tous niveaux), et nous propose de faire un essai sur la rivière, avant de nous « lâcher ». Quelques manœuvres plus tard, nous sommes rassurés sur la maniabilité de l’engin, et sur notre compétence. Lui aussi, apparemment, car il nous souhaite bonne croisière, et nous laisse les clés.
Nous larguons les amarres, et en avant vers la première écluse dans la direction d’Angers : la Roche Chambellay.

Pour tout renseignement sur les conditions
de location de bateaux et de pénichettes,
contactez Maine-Anjou-Rivières
au 02 41 95 10 83,

Photos:© JF Macaigne
Suite