La Somme en Pénichette®    JF Macaigne

La Somme ©JF MacaigneQue ceux qui n’ont jamais entendu parler de la Ficelle Picarde* lèvent le doigt. Cette promenade dans l’une des plus belles régions de France est pour eux. Je sens qu’il y a du monde. Au cœur de la Picardie, la Somme relie Croix-Fonsommes (berceau de mes ancêtres), un petit coteau isolé au nord de Saint-Quentin, à la Baie de Somme sur la Manche, dans un éblouissement de nature sauvage et de couleurs à nulles autres semblables.
Les Picards sont têtus, n’en déplaise à quelques-uns, mais aussi accueillants, partageurs et plutôt bons camarades, sauf si évidemment on en vient à critiquer leur région, et, contrairement à la rumeur, ne vivent pas dans un congélateur.
La Somme ©JF MacaigneOn part de Cappy, à une grosse quarantaine de kilomètres à l'Est d’Amiens par voie fluviale, où l'on a loué une des fameuses Pénichettes® Locaboat que l'on conduit sans permis. Les premiers kilomètres se font au dessus des herbes. Elles envahissent les deux côtés du canal, mais en restant au milieu, il n’y a pas de souci à se faire, et l’impression est plutôt rigolote. Comme si on se déplaçait au-dessus d’un aquarium, tellement l’eau est claire.
Depuis Péronne jusqu’à Amiens, la Somme a créé de multiples étangs qui longent son cours. Autant d’occasions pour y voir les oiseaux qui y habitent. Sur le canal aussi, d’ailleurs. Au bout d’un moment, on ne compte plus les canards de toutes espèces, oies, foulques, poules d’eau et hérons…

Corbie
La Somme ©JF MacaigneLa Somme ©JF MacaigneLa première halte d’importance est Corbie. Le bourg était jusqu’en 1789 la limite de la circulation sur la Somme. Le premier bâtiment qui attire le regard est la mairie, petit château en briques à la mode du XIXe, aux tours rondes et toits pointus. Le deuxième est la magnifique abbatiale Saint-Pierre, dont la façade ressemble à Notre-Dame de Paris en plus petit. Elle faisait partie d’une immense abbaye fondée en 657 par la reine Batilde, veuve de Clovis II. Au IXe siècle, l’abbaye était l’un des centres culturels les plus renommés d’Occident. Elle fut démolie pendant la Révolution, mais un plan en donne la mesure. L’église, construite à partir de 1502, faisait près de 120 mètres de long. Il faut absolument monter tout en haut des tours (215 marches quand même…) pour admirer la vue sur toute la région et la ville, loin dessous. Il y a quantité d’autres choses à voir à Corbie et un peu en dehors, comme l’église Saint-Etienne, La Somme ©JF Macaignequi La Somme ©JF Macaignefaisait partie aussi de l’abbaye, et comme Notre-Dame de la Neuville (XVe), avec un tympan particulièrement magnifique.

Un peu plus de trois heures de navigation séparent Corbie d’Amiens. Là encore, c’est un festival de nature. Nous dépassons une composition champêtre de bleuets et de coquelicots, très quatorze juillet, ainsi qu’un saule pleureur qui ressemble furieusementà un lévrier afghan vert, en plus chevelu. Nous passons sous l’énorme viaduc Jules Vernes et entrons dans la zone des Hortillonnages. La Somme ©JF MacaigneCet endroit hors norme a été crée par l’extraction de la tourbe qui s’y trouvait. Les petits canaux ainsi remplis par la Somme et l’Avre. Ils existaient déjà voici plus de 2000 ans, et ce sont les soldats Romains qui donnèrent aux jardiniers de ces lieux le nom d’Hortulani.
Nous longeons à vitesse réduite, sans une vague, les berges fragiles de ces jardins à la Trenet qui s’ouvrent par des portes, toutes différentes, sur des petites passerelles qui enjambent le fossé entre le canal et les parcelles.
La Somme ©JF MacaigneUn dernier pont (le pont Beauvillé), et nous entrons dans la zone du Port Amont, où nous nous amarrons.Le temps de couper le moteur, de brancher eau et électricité aux bornes du port, et le ciel et l’eau s’enflamment du même embrasement, feu, bleu et noir. Le spectacle est grandiose.Les lumières s’allument, les terrasses des quais Saint-Leu se parent d’un air de fête, nous sommes à Amiens. Courez à la Cathédrale, le son et lumière commence à 22 heures, vous avez tout juste le temps de dîner.

* La Ficelle Picarde est une succulente crèpe fourrée de jambon, et d'une duxelle de champignons, d'échalottes et de crème fraîche. Le tout est gratiné au four.

     
Texte & photos : © JF Macaigne
 
[Accueil][Sommaire][Reportages][Caraïbes][Europe][Méditérannée][Océan Indien][Plan du site]