Exoti.com (Accueil)
sp sp sp sp sp sp sp
Reportages Sommaire Reservez News Coups_de_cœur contact sp
La Picardie fluviale
  De Cappy à St Quentin par la Somme, le canal du Nord et le canal de St Quentin    JF Macaigne


Toutes les vignettes de la page donnent accès au diaporama de ce reportage

LE CANAL DE LA SOMME
La Picardie que nous avions parcourue de Cappy à St-Valery-sur-Somme recèle beaucoup d’autres choses à voir, et c’est la raison pour laquelle nous sommes cette fois-ci partis dans l’autre sens depuis Cappy. Vers Péronne et l’Histoire, puis Noyon et St-Quentin, pour une grande boucle picarde. Nous y avons découvert des trésors cachés. Les voici.
 A Cappy, pas grand-chose à voir, excepté le clocher de l’église fortifiée (1654), et cette magnifique sculpture polychrome d’un poilu de la Grande Guerre au monument aux morts. Il en existe d’autres alentour, mais celui-ci est définitivement l’un des plus beaux. Dernier conseil avant de partir : prévoyez votre ravitaillement pour le voyage, car les supermarchés sont en général assez loin des ports.

Autour de nous, la plaine picarde offre ses paysages de champs colorés piquetés de boqueteaux, et, sur notre gauche, la Somme. Ou plutôt ce qu’il en reste. Le fleuve a tellement pris ses aises qu’il s’est transformé en marais et étangs où pullulent canards, foulques et poules d’eau, entre autres.

Quelques cygnes aussi, plus rares, qui promènent leurs rejetons en observant tout le monde d’un air jaloux. Le paysage continue ainsi entre deux haies d’arbres, puis passe sous la ligne TGV puis sous l’autoroute A1, avec un panneau avertisseur de radar, assez incongru dans notre position. Nous passons sous le bruit et la fureur, et replongeons dans notre bonheur sauvage et le reflet des branches de tilleuls.
Comme je l’écrivais plus haut, dans ces marais vit une faune très extraordinaire. Des espèces rarissimes comme le blangios nain (1), noir et roux, le plus petit des hérons européens ; le héron bihoreau (2), court sur pattes avec une petite huppe à l’arrière du crâne ; le butor étoilé (3) aux plumes beiges et noires, dont le cri est assez épouvantable (il butit) ; la mésange à moustache (4), une petite mésange beige à tête noire et longue queue ; ou encore le grèbe castagneux (5), sorte de petit canard à tête rousse et noire… Je n’ai hélas pas vu ces oiseaux depuis le pont de la Pénichette®. Je sais simplement qu’ils vivent à cet endroit-là. Et entre nous, ça vaut quand même le voyage, un butor étoilé qui butit. Non ? Surtout lorsqu’on s’intéresse aux oiseaux. Côté flore, dans les étangs poussent des orchidées et des plantes carnivores, sans oublier des milliers de nénuphars blancs. Je sens que l’Indiana Jones qui sommeille en vous commence à se réveiller.
L’arrivée à Péronne est douce comme une plume de mésange à moustache, et nous amarrons à couple dans le petit port fluvial, où l’accueil est picard, c’est-à-dire plus qu’amical.


(1) Ixobrychus minutus
(2) Nycticorax nycticorax
(3) Botaurus stellaris
(4) Panurus biarmicus
(5) Tachybaptus ruficollis
     
Texte & photos : © JF Macaigne
 
[Accueil][Sommaire][Reportages][Caraïbes][Europe][Méditérannée][Océan Indien][Plan du site]