Noël a amsterdam

 

 

 

Noël à Amsterdam, c'est une fête. Tour de magie et de la ville en 83 photos. Cliquez ici ou sur les vignettes pour accéder au diaporama…

Magie de Noël à Amsterdam
Dans la cité du nord, où le mariage de l’eau et des hommes est célébré à longueur d’année, Noël est magique. C’est normal, à Amsterdam, la magie fait partie du décor. Mais plus peut-être qu’à une autre période de l’année, ici, on prend soin que vous retrouviez d’urgence une âme et des yeux d’enfant. A Noël, les enfants fêtent un enfant, le plus célèbre d’entre tous. Alors il faut que les yeux s’allument, s’émerveillent, s’écarquillent. Les lumières se font diamants, les fantômes dans les vitrines apparaissent de temps en temps, comme pour venir voir ce qui se passe dans notre monde à nous.
Ces vitrines des boutiques d’Amsterdam, on les connaît. Cependant à aucun autre moment elle ne sont autant magiques, à aucun moment elle ne ressemblent autant à celles des boutiques dans les contes que nos grand-mères nous chuchotaient le soir, avant que nous partions une fois encore vers le pays où tout est possible. On voit apparaître les objets qui faisaient battre nos cœurs : lunettes astronomiques, vieilles mappemondes, horloges bizarres, ours de peluche animés, boules à neige géantes, bonhommes de neige, lustres étincelants, machines compliquées, aéroplanes qui volent au plafond. Trop. C’est - presque - trop. Mais c’est tellement bon…

La journée
La journée est joyeuse, comme à l’habitude. Dans les rues, les pères noël de carton-pâte disputent l’espace aux lutins, aux trolls, aux nains de tout poils. Les rennes marchent sur les toits, la musique aigrelette des orgues de barbarie et des orphéons envahit les pavés où les vélos s’ébattent  comme des chevaux dans un grand pré, libres et sûrs de leur puissance. Les chiens sautent dans des cerceaux de couleur, guidés par une maîtresse en jupe de cravates, les vélos s’ornent d’animaux bizarres, de branches de sapin et d’étoiles rouges de papier, les mannequins dans les boutiques n’en peuvent plus de séduire… La routine, quoi.
Lorsque vient le soir
Puis, le jour baisse, les lumières se font plus présentes, les rennes deviennent d’un coup hilares, les pères noël goguenards haranguent les foules depuis les balcons, on chante dans les rues des christmas carols, les canaux se font onctueux. Au détour d’un pont, un homme orchestre en bateau pousse ses complaintes joyeuses et joue de la trompinette, un arbre joue les stars et se mire dans l’eau noire. C’est la nuit. La nuit de Noël qu’annoncent les autres nuits. Celles d’avant. D’Avent. Les courses sont faites, les cadeaux bien au chaud sous le sapin, dehors il fait froid, et c’est bon d’être dedans, au chaud avec des rêves plein la tête. C’est Noël. Embrassons nous. Amsterdam s’endort. La coquine.

Quelques adresses
Texte & photos: JF Macaigne
Hôtel Eureka
 
[Accueil][Sommaire][Reportages][Caraïbes][Europe][Méditérannée][Océan Indien][Plan du site]